Chapitre 3 : Les clauses du traité de paix.

Chapitre 3 : Les clauses du traité de paix

Le traité de paix signé par le Messager de Dieu (que la paix et le salut de Dieu soient sur lui) et Suhayl était composé de quatre clauses :

  • Cette année, les musulmans rentreront chez eux. L’année prochaine, ils pourront venir à la Mecque pour une durée de trois jours (Leurs épées devront être rengainées).
  • La guerre entre les musulmans de Médine et les Quraychites est totalement suspendue pour dix ans.
  • Quiconque souhaite s’allier aux musulmans ou aux Quraychites à travers ce pacte peut le faire. Si une tribu alliée aux musulmans attaque une tribu alliée aux Quraychites, et vice versa, le pacte est immédiatement rompu.
  • Si un partisan de Muhammad vivant à la Mecque se réfugie à Médine sans l’autorisation de son protecteur (walî), il serait renvoyé à la Mecque. Par contre, si un partisan de Muhammad revient à la Mecque, celui-ci ne serait pas renvoyé à Médine.

En entendant la troisième clause du pacte, les Banî Khuzâ‘a se levèrent et dirent : « Nous sommes unis à Muhammad (que la paix et le salut de Dieu soient sur lui) par ce pacte. » Quelques membres des Banî Bakr qui accompagnaient Suhayl firent de même avec les Quraychites. Dorénavant, les musulmans seraient alliés aux Banî Khuzâ‘a, et les Quraychites aux Banî Bakr par le pacte de Hudaybiya.