Séminaire scientifique, "Les invocations, (Al-adhkâr) "
Lecture et commentaire des chapitres introductifs (arabe/français)
Du 11/05/2018 au 13/05/2018

Tarif : 95 € >> S'inscrire

 

Le lieu

Le séminaire se déroulera au sein de la mosquée Ayup Sultan à Venissieux (dans la région lyonnaise), du 11/05/2018 à partir de la prière du 'Asr au 13/05/2018 jusque la prière du 'Asr, à l’adresse suivante : 

Mosquée Ayup Sultan

27, rue des frères Amadeo

69200 Vénissieux


Le sujet du séminaire IForP

Dès les premiers siècles de l’Islam, les savants musulmans se sont intéressés aux invocations enseignées par le Prophète (prière et salut de Dieu sur lui). Certains ont compilé celles qui se répètent quotidiennement. D’autres ont élargi leur compilation aux invocations relatives aux situations de la vie courante, telles que la pratique cultuelle, les relations sociales, le voyage, etc. Tous ces travaux ont donné naissance à de nombreux recueils dont le plus célèbre reste incontestablement Al-adhkâr de l’éminent traditionniste et juriste damasquin, Muhyiddîn, Abû Zakariyyâ, Yahyâ Ibn Sharaf al-Nawawî (m. 676h).

Dans ce livre, l’auteur s’emploie à rassembler les invocations nécessaires à la vie de tous les jours. Il les classe subtilement en différents chapitres qu’il émaille de précieux enseignements, utiles tant au novice qu’au savant, et qui révèlent une fois de plus sa rigueur, son érudition et son amour du prochain.

Le séminaire scientifique portera sur la lecture et le commentaire des chapitres introductifs d’al-adhkâr. Il s’articulera autour de deux axes :

  • La lecture des chapitres introductifs de l'ouvrage "Al adhkâr" en langue arabe et en langue française.
  • Le commentaire succinct en français des différents passages.

séminaire scientifique iforp les invocations

Intervenants

Sous réserve de modification, ce séminaire sera animé par :

  1. Cheikh Zakaria Seddiki

  2. Cheikh Mohamed Hendaz

  3. Cheikh Mohamed Rifi

Une dou'a exaucée

D'après Abu Hurayra (qu'Allah l'agrée), le Prophète (prière et salut d'Allah sur lui) a mentionné le vendredi et il a dit:
"Il y a dans ce jour une heure durant laquelle aucun serviteur musulman qui est debout en train de prier demande une chose à Allah sans qu'il ne la lui donne » et il fit signe avec sa main pour montrer qu'elle était courte."
Bukhari et Muslim