Ibn Sayyid al-Nās

L’auteur de « Nūr al-‘uyūn » se nommait Muḥammad b. Muḥammad, Ibn Sayyid al-Nās al-Ya‘murī. On le surnommait également Abū al-Fatḥ, mais il était surtout connu sous le nom d’Ibn Sayyid al-Nās. Il appartenait à une famille de savants qui s’était établie d’abord en Andalousie puis, au Maghreb et enfin en Égypte. C’est d’ailleurs au Caire qu’il naquit en 671 de l’hégire.

Tout enfant Ibn Sayyid al-Nās commença à suivre des cours en compagnie de son père qui fut pendant un certain temps le recteur d’une des grandes écoles du Caire, la Kāmiliyya. Suivant la voie de son père, grand traditionniste (muḥaddiṯ) de l’époque, il se consacra dès son plus jeune âge à l’étude du hadith et de ses sciences. Il assista notamment aux cercles tenus par Šams al-Dīn Abū ‘Abdallāh Muḥammad b. Ibrāhīm b. ‘Abd al-Wāḥid al-Maqdisī.

À l’âge de six ans, son père lui lut le célèbre, « Kitāb al-Šifā’ », d’al-Qāḍī ‘Iyāḍ. À quatorze ans, il se rendait seul chez les savants de sa ville pour développer ses connaissances. Après avoir passé sa jeunesse en Égypte, il entama une série de voyages au Šām et au Ḥiğāz afin de compléter sa formation. Quelques années plus tard, il devint l’un des plus grands spécialistes de la sīra du Prophète (prière et salut de Dieu sur lui).

On lui dénombre plus d’une centaine de maîtres. Parmi les plus réputés, on peut citer ‘Alī b. Aḥmad b. ‘Abd al-Muḥsin al-Ḥusaynī al-Iskandarī (d’Alexandrie), connu sous le nom d’Abū al-Ḥasan al-Ġarrāfī Tāğ al-Dīn (m. 704 h.). Ce traditionniste était une des personnalités les plus reconnues de son époque. Il était notamment renommé pour ses prestigieuses chaînes de transmission remontant au Prophète (prière et salut de Dieu sur lui). Parmi ses professeurs, figurait également le célèbre grammairien et littéraire, Muḥammad b. Ibrāhīm, Ibn al-Naḥḥās al-Ḥalabī (m. 698 h.), auteur de plusieurs écrits dont « Dīwān Ši‘r ». Ibn Sayyid al-Nās étudia également auprès du grand juriste malikite et šāfi‘ite, Ibn Daqīq al-‘Īd (m. 702 h.), et adopta l’école juridique šāfi‘ite.

Il eut de nombreux étudiants parmi lesquels se trouvait Ṣalāḥ al-Dīn Ḫalīl b. Aybak b. ‘Abdallāh al-Ṣafadī (m. 764 h.), surnommé Abū al-Ṣafā’, qui se distingua en littérature et en histoire. On peut également citer l’Égyptien ‘Abd al-Raḥmān b. Aḥmad, Abū al-Farağ (m. 799 h.), plus connu sous le nom d’Ibn al-Šayḫa.

La production littéraire d’Ibn Sayyid al-Nās compte une dizaine d’œuvres dont la majorité traite de la sīra du Prophète (prière et salut de Dieu sur lui). D’autres portent sur le hadith et la littérature.

Ibn Sayyid al-Nās mourut subitement au Caire en l’an 734 de l’hégire.